https://soundcloud.com/performance-art/25-tarik-kiswanson-1 par Yann Chevallier

réalisation technique : Yann Van Dermeer

Au sommaire :
Le maxi 45 tours
Cartographie
Identités réversibles
Fiction de soi
Les années 00 avant et après / Une approche de l’exposition collective

et des récits sur chacun·e des artistes exposé·e·s.

durée totale : 65 mn.

Yann Chevallier est commissaire d’exposition et DJ.

Yann Chevallier a construit, à travers sa programmation au Confort Moderne (Poitiers) puis comme directeur du lieu, une réflexion et une pratique tout à fait singulières qui privilégient l’expérience sensible de l’œuvre d’art dans l’espace, et s’articulent autour des notions de scènes et de familles d’artistes.

Sa pratique curatoriale, loin d’être la mise en scène d’elle-même, de réputations ou de « questionnements », se caractérise autant par ses choix d’artistes que par son sens de l’exposition comme événement, dans le sens d’une « promesse de quelque chose qui va se passer ».

L’ouverture aux publics non initiés qu’il a favorisé sans les catégoriser et les exclure du monde de l’art, participe de cette même éthique du care. Il est le seul commissaire en France à avoir présenté plus d’expositions monographiques de femmes que d’hommes sans passer par les « stars » des quotas de genre : Ann Craven, Rita Ackerman, Georgina Starr, Elke Krystufek, Sarah Braman ou Marianne Vitale, des artistes d’importance majeure dans le paysage international et encore peu connues en France.

L’expérience artistique autour de laquelle Yann Chevallier convoque le public et les artistes cités ci-dessous ne pourrait exister sans cette démarche de catalyseur qui dépasse celle du commissaire ou du critique d’art pour faire de l’exposition un acte, un langage.

John Russel, Leeds, 2015 (extrait)

Advertisements