https://soundcloud.com/podcast-entrepreneuriat/saison-1-episode-5-coline-mazeyrat-jho Tout est parti d’un scandale, qui nous a fait réaliser que les protections hygiéniques sont des produits de première nécessité, pour toutes les filles et les femmes. Que chacune devrait pouvoir y avoir accès, quels que soient ses moyens. Et que ces produits, en contact avec la partie la plus perméable et fragile de notre corps, doivent être irréprochables. L’idée de Jho est ainsi née en juillet 2017, de deux entrepreneuses nantaises.

Coline Mazeyrat : Diplômée d’Audencia en 2011, Coline Mazeyrat a débuté sa carrière chez Oxybul Eveil et Jeux, est passée ensuite par le pure player Avenuedesjeux.com avant de se lancer dans l’aventure de l’entrepreunariat à la fin de l’année 2017, avec la création de « Jho », marque de tampons et serviettes hygiéniques en coton bio. Un projet né au sein du « Start up Studio » d’Imagination Machine, incubateur nantais piloté par Rob Spiro, ex de la Silicon Valley. « Rob se demandait pourquoi ces produits n’existaient pas en France, explique Coline Mazeyrat. Au même moment, les marques leaders du marché essuyaient un scandale lié aux substances toxiques qu’elles utilisaient ». La marque bio arrivait donc à un moment propice.

La jeune femme, spécialiste du marketing digital, rejoint alors Dorothée Barth (ex journaliste santé) dans l’aventure. Le temps de développer des produits, de trouver des fournisseurs, et les désormais deux associées lancent le site e-commerce en avril 2018. Une gamme de produits disponibles à l’unité ou sur abonnement : « On a commencé avec les basiques – serviettes et tampons – mais nous réfléchissons à élargir notre gamme ». Autre objectif : être présent dans des réseaux de distribution physiques : « Nous sommes en discussion avec plusieurs enseignes, spécialisées ou non dans le bio. »
Pour développer leur petite entreprise, Coline et son associée mettent actuellement la touche finale à une première levée de fonds qui devrait être bouclée début 2019 et permettre de recruter dès le printemps prochain. Installé sur un marché très porteur, Jho (pour Juste et Honnête) sera-t-elle le Procter et Gamble de demain ? « On veut bien sûr faire grandir l’entreprise, explique Coline, mais toujours de façon responsable. C’est dans notre ADN. Aujourd’hui, sur chaque commande est prélevé un pourcentage destiné à des associations et des ONG. »

Texte de l’interview que vous pouvez retrouver sur : https://together.audencia.com/public/news/412-jho-concept-bio-et-responsable

Advertisements