https://soundcloud.com/la-fabrique-urbaine/la-fabrique-urbaine18 Pour cette émission#18 de la Fabrique urbaine, une fois n’est pas coutume, nous parton à la rencontre de deux écrivains qui nous racontent, chacun dans son style, leur amour de la ville.

Ainsi, Célia Houdart pour Villa Crimée (P.O.L) propose 212 fragments qui composent ce livre répondent aux 212 fenêtres des bâtiments du 168, rue de Crimée, dans le dix-neuvième arrondissement de Paris qui, d’un geste un peu miraculeux, réunit 31 logements sociaux dont 7 ateliers d’artistes, autour d’une cour pavée.

Points de vue sur une architecture contemporaine (Agence Metek-Sarah Bitter avec Christophe Demantké) et sur la vie rêvée de ses futurs habitants, en même temps que coups de sonde dans le passé d’un quartier parisien.

Notre deuxième rencontre sera avec Omar Benlaala pour Tu n’habiteras jamais Paris (Flammarion).
Un jour, Omar décide d’enregistrer les souvenirs de Bouzid. Le fils et le père. L’écrivain et le maçon. C’est dans leur langue mêlée que l’un reconstruit le parcours de l’autre : celui d’un homme, drôle et valeureux, venu de Kabylie à Paris en 1963.
Bientôt, un troisième personnage s’invite dans le récit : Martin Nadaud. Lui est né en 1815, dans la Creuse. Comme Bouzid, il a choisi l’exil et trouvé sa place dans l’Est parisien. Lui aussi est maçon. Devenu l’un des rares députés ouvriers, lui aussi s’est posé les questions de l’injustice sociale et de l’instruction des plus pauvres.
Trois autodidactes – un grand républicain, un chibani, un jeune homme sensible aux récits de migrations d’ici et d’ailleurs – s’épaulent dans la voie de la connaissance. Pour tracer une autre histoire de France. Où l’on croise Perec et une étrange assistante sociale, George Sand et Enrico Macias, Slimane Azem et Alain Corbin, et le peuple des bâtisseurs. (ndl)

Et nos chroniqueurs préférés avec Xavier Capodano qui nous conseillera l’ouvrage de Fanny Lopez autour de son livre : L’ordre électrique. Infrastructures énergétiques et territoire (Métispresses) et bien sûr Diane du courrier des auditeurs.
Tout cela accompagné par les choix musicaux de Carole Carole !

Advertisements